Trafic
QSL
Activités
Diaporama
Localisation
Gardois dans le monde
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Liens
Conseils - De quoi peut-on parler ?

De quoi peut-on parler ?



La réponse à cette question découle directement de la définition de l'émission d'amateur par l'Union Internationale des Télécommunications (UIT), telle que reprise par nos administrations:

« Service de radiocommunication ayant pour objet l'instruction individuelle, l'intercommunication et les études techniques, effectuées par des amateurs, c'est-à-dire par des personnes dûment autorisées, s'intéressant à la technique de la radioélectricité à titre uniquement personnel et sans intérêt pécuniaire ».

Deux points déterminent le contenu de nos communications:
- Nous nous intéressons à la technique de la radioélectricité.
- Nous sommes là pour nous instruire, par l'intercommunication et les études techniques.

La traduction est simple: nous ne devons parler que de technique radioélectrique:

Nous nous intéressons à la technique de la radioélectricité, pas à la médecine ou à la peinture à l'huile.
Nous sommes là pour nous instruire, pas pour raconter notre vie ou nos déboires existentiels.

Le champ qu'on nous laisse est plus vaste qu'on ne peut l'imaginer; du microphone à l'antenne, du préamplificateur au haut parleur; il n'y a qu'à voir déjà le nombre de sujets abordés par la partie technique de la réglementation radioamateur.
Mais Il est admis en outre que ce qui concourt techniquement à nos activités radioélectriques est inclus, donc l'électricité et l'électronique bien sûr,  la mécanique pour nos antennes, la chimie pour nos circuits imprimés, ou la propagation, sans parler de l'informatique.
On va plus loin encore avec ce qui concourt scientifiquement à ces activités: comme
La physique, ou certaines théories scientifiques.
L'astronomie, ce qui est logique vu les possibilités d'écoute radioastronomique par certains radioamateurs, ou l'existence de satellites radioamateurs.
La météorologie aussi, pour son influence sur la propagation des ondes.

Les discussions sur le trafic, ou les expéditions semblent admises car elles peuvent être considérées comme un moyen d'étude de la propagation; les concours (contests) permettent de tester l'efficacité globale d'une station.

Sorti de cette liste exhaustive, ou de ce qui en découle logiquement sans exagération, l'échange d'autres propos n'a pas lieu d'être sur les bandes amateurs.
Les sujets associatifs ne sont autorisés qu'à la station F8REF, donc autant éviter. Fut un temps, le simple téléguidage d'un mobile vers une réunion était sanctionnable; il semble quand même que ce ne soit plus le cas.
Alors exit la santé du chien, l'état de mon lumbago, le menu du repas de ce soir, la politique ou la religion, le reality show de la télé hier, tout ce qui n'a rien à voir avec l'émission d'amateur quoi.

Ce n'est pas un problème, car en France nous avons d'autres fréquences, libres d'accès, où ces conversations sont possibles; par exemple la Citizen Band ou les PMR.

Un radioamateur a totalement le droit comme n'importe quel citoyen de pratiquer la CB dans le cadre des réglementations actuelles, et d'aller s'exprimer sur 27 MHz quand il a envie de traiter de sujets non adaptés aux bandes amateurs.

Pensez-à le faire. En fait, il y va de la crédibilité de notre activité vis à vis de ceux qui peuvent nous écouter.



Date de création : 24/01/2010 @ 17:33
Dernière modification : 03/09/2010 @ 19:36
Catégorie : Conseils
Page lue 860 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Liste de diffusion
Recherche



Webmaster - Infos
Activité Solaire
^ Haut ^