Trafic
QSL
Activités
Diaporama
Localisation
Gardois dans le monde
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Liens
Conseils - Divers

Divers conseils sur les ondes


Le tutoiement:

Doit-on dire 'tu' ou 'vous' à un correspondant que l'on ne connaît pas?

Il semble que ce soit 'tu' sur la CB, mais comme déjà vu, nous ne sommes pas sur la CB, et sur les bandes amateurs, on a plutôt tendance à respecter les usages de la société, à savoir que l'on marque son respect envers une personne inconnue en lui disant 'vous' et non 'tu'. Dans certains cas, le tutoiement spontané peut même être ressenti comme une agression, alors, attention.

De toute façon, on vouvoie une personne plus âgée que soi, et sur l'air, rien ne vous dit l'âge de votre correspondant.
Quand on commence à se connaître, c'est au plus âgé à proposer éventuellement le tutoiement.


La durée d'un message:

La réglementation dit simplement qu'il ne faut pas "s'attribuer ou utiliser la même fréquence en permanence" elle ne précise pas la durée; alors peut on faire des discours-fleuve ?

La logique et la politesse donnent des réponses:

Sur certaines bandes, la propagation est volage, et la liaison peut couper en quelques instants; si l'on parle trop, on risque de repasser le microphone à un correspondant qui ne vous entend plus depuis longtemps.

Pendant un QSO, un autre correspondant peut avoir envie de se signaler; votre correspondant doit peut-être se retirer et attend impatiemment que vous lui repassiez le micro pour le faire; il a
peut-être quelque chose d'intéressant à vous dire, qu'il aura oublié si vous traînez trop ou si vous abordez trop de sujets différents.

La politesse veut que vous ne fassiez pas attendre tout le monde parce que vous avez envie de vous épancher; l'émission d'amateur n'est pas un divan de psychanalyste.

Donc restez bref, trois minutes, quatre au grand maximum; n'abordez qu'un sujet par tour de micro.

Les blancs:

Si l'on fait des QSO, c'est pour contacter des gens, donc dans un QSO, quand on vous repasse le micro, il est logique de laisser un petit blanc afin qu'un éventuel correspondant nouveau puisse se signaler.
Ce blanc doit être respecté scrupuleusement dans les QSO francophones où le QSO multiple est fréquent; (bandes basses, VHF). L
e fait de reprendre le micro pendant la dernière syllabe de celui qui vous le passe est à la limite de la grossièreté vis à vis des autres utilisateurs.


Se signaler:

A l'inverse, quand un QSO traite d'un sujet bien précis, se signaler au milieu de cette conversation suppose qu'on a des informations à passer, ou des questions à poser sur ce sujet précis; sinon, tout ce qu'on arrive à faire, c'est casser le fil de la conversation en cours. Donc écoutez de quoi on parle avant de vous signaler.
Bien entendu, on se signale dans le blanc au moment du passage d'un correspondant au suivant; pas en se superposant à quelqu'un qui parle.


QSO en étoile :

Dans un QSO en étoile, il y a un "poste central" ou PCT ou "capitaine du QSO" qui passe le micro à l'un puis à l'autre; c'est à lui à gérer l'ordre des tours de micro, à n'oublier personne, et à intégrer un nouvel arrivant.
Dans un QSO circulaire, il n'y a pas de capitaine, chacun passe le micro au suivant, lequel incorpore le nouvel arrivant; tous les participants doivent bien tenir la liste et l'ordre des intervenants, sinon, c'est vite le club fermé des copains habituels, les autres se retrouvant rapidement sur la touche.

Date de création : 02/09/2010 @ 12:19
Dernière modification : 04/09/2010 @ 18:12
Catégorie : Conseils
Page lue 824 fois


Prévisualiser Prévisualiser     Imprimer l'article Imprimer l'article

Liste de diffusion
Recherche



Webmaster - Infos
Activité Solaire
^ Haut ^